Mois d’action de la jeunesse de la CME – Série de dialogues

Mois d’action de la jeunesse de la CME – Série de dialogues

Dates : 14, 21 et 28 octobre 2021 (tous les jeudis)

Plateforme : Webinaire Zoom

Inscrivez-vous ici : https://bit.ly/GCEYouthActionMonth

Le covid-19 a mis en lumière les profondes inégalités structurelles qui existent dans nos réalités contextuelles, partout dans le monde, en particulier dans les régions « en développement ». Il nous a également offert un moment de pause et de réflexion sur nos méthodes de travail et notre manière de définir la normalité. Malgré les diversités et les nuances qui sous-tendent les expériences et les réalités humaines vécues par les habitants des pays en développement, l’héritage de la violence coloniale reste le fil conducteur qui s’inscrit dans toutes nos réalités contextuelles comme la cause profonde des inégalités auxquelles nous sommes confrontés dans notre réalité contemporaine.

La violence coloniale a laissé des impacts profondément ancrés et incarnés sur les droits humains de tous, mais plus particulièrement sur les jeunes, les adolescents, les étudiants, les enfants, les peuples autochtones, les personnes handicapées, tous ceux qui sont souvent décrits comme « les autres ». La répression et la résistance sont deux tendances qui ont émergé tout au long de la crise du covid-19, notamment en ce qui concerne les réponses des jeunes aux régimes autoritaires, à la violence politique et à la répression de la citoyenneté active parmi les défenseurs des droits humains et dans la société civile. On constate une hausse de la criminalisation et un rétrécissement de l’espace laissé aux initiatives de justice sociale lancées par les jeunes et les étudiants pendant cette « nouvelle normalité » à laquelle nous sommes confrontés.

Au fur et à mesure que la CME se développe et renforce l’engagement des jeunes et des étudiants, il devient impératif de créer des plateformes et des espaces courageux pour que les jeunes et les étudiants puissent discuter, documenter leurs points de vue, créer ensemble des stratégies et produire des agendas communs pour le plaidoyer et l’activisme dans le domaine de l’éducation au sein du mouvement de la CME.

Le Mois d’action de la jeunesse, qui s’inscrit dans le cadre de la série sur l’engagement #RepenserL’agendaDeL’éducation, est un tremplin vers l’institutionnalisation de la participation des jeunes et des étudiants à la conceptualisation, à la mise en œuvre et à la conduite d’un agenda commun visant à instaurer une éducation de qualité, transformatrice et inclusive pour tous. La série sur l’engagement aidera le mouvement à comprendre ce que les jeunes et les étudiants pensent, vivent et exigent, s’agissant de leur avenir.

En mettant l’accent sur la décolonisation, le féminisme et la solidarité intergénérationnelle dans notre série sur l’engagement, nous souhaitons créer des ponts entre le financement de l’éducation, l’éducation transformatrice et la pensée décoloniale. Ces engagements permettront de documenter et de recueillir les points de vue des jeunes et des étudiants, lesquels pourront constituer la base de la stratégie d’engagement de la jeunesse de la CME. L’objectif final est de mettre en place un processus solide et véritablement représentatif qui préparera le Caucus mondial des étudiants et des jeunes de 2021, où notre stratégie et notre vision commune pourront être concrétisées par des actions et des collaborations planifiées en 2022 et au-delà.

Le Mois d’action de la jeunesse prendra la forme d’une série de dialogues en trois parties, tous les jeudis du mois d’octobre. Le Mois d’action de la jeunesse nous offrira plusieurs opportunités :

  1. Établir des liens et des occasions de collaboration entre les jeunes, afin d’aboutir à une meilleure représentation, un engagement constructif et des agendas communs au sein du mouvement. Cette série sur l’engagement permettra de construire des solidarités et des collaborations autour d’activités menées par des étudiants et des jeunes dans toutes les régions et parmi tous nos membres. Enfin, nous pensons que ces engagements favoriseront une représentation organisée, solide et renforcée des jeunes et des étudiants dans le groupe constitutif des jeunes au sein de la CME et au-delà du mouvement.
  2. Renforcer les capacités par l’échange de connaissances et le dialogue, afin que les jeunes puissent développer un langage commun pour parler du financement de l’éducation, de l’éducation transformatrice et de la décolonisation de l’éducation. Cette série sur l’engagement vise à créer conjointement un groupe de jeunes et d’étudiants progressistes et politisés au sein de la CME, qui joue un rôle de leader du programme de l’ensemble du mouvement.
  3. Construire des approches et des stratégies communes pour les initiatives de plaidoyer, d’action et d’influence sur les politiques menées par les jeunes et les étudiants dans des contextes nationaux, régionaux et internationaux. Cette série sur l’engagement aidera la CME à mettre en œuvre des actions de grande envergure dirigées par des étudiants et des jeunes et à définir les stratégies futures de la CME en tant que mouvement mondial pour l’éducation.

La CME encourage ses membres et les sympathisants du mouvement à s’impliquer et à soutenir le Mois d’action de la jeunesse en contribuant au contenu, en encourageant les jeunes et les étudiants de votre réseau à participer à ces réunions, en suggérant des intervenants et en promouvant la série d’événements aussi largement que possible, afin d’atteindre les jeunes et les étudiants qui s’organisent là où cela compte !

Dates : 14, 21 et 28 octobre 2021 (tous les jeudis)

Plateforme : Webinaire Zoom

Inscrivez-vous ici : https://bit.ly/GCEYouthActionMonth

Bientôt plus d’informations et le programme définitif !