Déclaration de la CME sur l’impact militaire sur les écoles de Gaza

Déclaration de la CME sur l’impact militaire sur les écoles de Gaza

#ProtectEducation #EducationUnderAttack #SafeSchoolsDeclaration

La Campagne mondiale pour l’éducation (CME) est extrêmement préoccupée par l’utilisation d’écoles et d’infrastructures civiles comme cibles militaires dans la bande de Gaza, entraînant la blessure et la mort d’enfants et d’enseignants et la destruction de structures et logement éducatifs.

L’utilisation intensive des frappes aériennes par les forces de défense israéliennes dans la bande de Gaza a entraîné des dommages très importants pour la population, des pertes de vies humaines et la destruction d’écoles, de bâtiments publics et de propriétés résidentielles.

Le récent rapport Education Under Attack 2020 (GCPEA, 2021) révèle que la Palestine a été considérablement affectée par des attaques contre des écoles au cours des dernières années, où plus de 500 incidents ont été signalés entre 2015 et 2019. En fait, la Palestine est classée troisième au monde parmi les pays les plus touchés par les attaques contre les étudiants, les enseignants et autre personnel de l’éducation au cours de la même période, et l’utilisation des écoles et des universités à des fins militaires a également été importante. Au cours de la dernière année, plus de 23 000 enfants ont été touchés. 113 des 118 incidents ont été commis par les forces israéliennes et les cinq autres par des colons israéliens (ONU, 2019). Ces incidents comprenaient des affrontements militaires dans des zones proches des écoles, des opérations d’arrestation dans les écoles, des violences commises par des colons contre des écoles, des restrictions à l’accès à l’éducation, l’arrestation et l’intimidation d’étudiants et d’enseignants et une présence militaire à proximité des écoles.

Bien que le droit international des droits de l’homme et le droit humanitaire stipulent clairement que les États et la communauté internationale ont la responsabilité de garantir le droit à l’éducation dans les contextes d’urgence, les récentes attaques ont endommagé au moins 36 écoles et affecté des centaines d’élèves et d’enseignants. Des rapports indiquent également qu’un certain nombre d’écoles sont utilisées comme abris temporaires par des personnes déplacées dans le nord de Gaza et dans la ville de Gaza.

La Campagne mondiale pour l’éducation appelle à un cessez-le-feu immédiat, et demande à la communauté internationale, à l’organisation Education Cannot Wait (ECW) et aux organisations basées aux Nations Unies (ONU) de livrer des fournitures éducatives d’urgence aux enfants et aux jeunes déplacés et de mobiliser des ressources pour reconstruire les installations éducatives endommagées.

La CME appelle le gouvernement d’Israël à adhérer immédiatement et de manière permanente aux lois humanitaires internationales et aux Conventions de Genève. La CME rappelle également au gouvernement israélien qu’il est tenu de respecter la Déclaration sur la sécurité des écoles et de s’abstenir d’attaquer ou d’utiliser toute école à des fins militaires.

Fin