• gaw 2015 banner fr

social fsocial Psocial tsocial yt

read our blog en 2

blog button

Financer l'avenir

Que peut-on faire avec 8 milliards de dollars ?

On pourrait acheter 4 % des écrans de télévision achetés en 2010.

Ou trois jours de cigarettes pour tous les fumeurs du monde.

Ou permettre à  des millions d'enfants de transformer leur avenir en leur donnant la chance de pouvoir aller à l'école et apprendre.

67 millions d'enfants dans le monde sont privés de la chance d'aller à l'école. Ces enfants devraient représenter la prochaine génération de leaders, de médecins, de scientifiques et d'enseignants ; mais sans accès à une éducation gratuite et de qualité, ils ne le seront jamais.

Au lieu de cela, ils font face à une vie entière de lutte contre les maladies, la violence et la pauvreté.

Ce n'est pas inéluctable. Au cours des 10 dernières années, la communauté internationale a fait changer les vies de 40 millions d'enfants, en diminuant le nombre d'enfants en âge d'aller à l'école primaire déscolarisés pour passer de plus de 100 millions à 67 millions.

En novembre 2011, le Partenariat mondial pour l'éducation a demandé aux pays donateurs et en voie de développement de renouveler leur engagement en matière d'éducation. Cet effort a culminé à 1,5 milliard USD d'engagements des pays donateurs sur trois ans, et à 2 milliards USD de financement national des pays en voie de développement.

Ces nouveaux fonds, s'ils sont correctement dépensés, permettront à environ 3,3 millions d'enfants en plus par an de bénéficier d'une éducation entre 2012 et 2015. C'est un bon début, mais les efforts doivent s'accentuer si la crise de l'éducation doit être résolue.

Le coût de la scolarisation et l'apprentissage du reste des enfants du monde est faible et réalisable. Le droit à l'éducation est reconnu dans de nombreuses conventions internationales et dans presque toutes les constitutions. Les avantages potentiels sont vastes :

  • Chaque dollar investi dans l’éducation peut générer 10 à 15 dollars de profit grâce à une croissance plus forte
  • La scolarisation de tous les enfants permettrait d'éviter sept millions de cas de VIH/sida dans la décennie à veni
  • Un enfant dont la mère est alphabétisée a 50 % de chances supplémentaires de survivre après l’âge de 5 ans.

La campagne Financer l'avenir, lancée par la société civile et coordonnée par la Campagne mondiale pour l'éducation, a été établie pour veiller à ce que les gouvernements tiennent leurs promesses de financer l'éducation. En novembre 2011, les organisations de la société civile et le public du monde entier s'est uni sous la bannière de cette campagne pour livrer une campagne qui ciblait les pays donateurs clés ainsi que la Banque mondiale, qui s'étaient engagés à hauteur de 750 millions USD de plus en 2010 mais ont largement failli à leur engagement. La Banque mondiale a depuis réagi à la campagne et est entrée dans un dialogue avec la société civile. En outre, la campagne Financer l'avenir a été lancée en version électronique, via des milliers de messages envoyés directement aux gouvernements donateurs et via les médias sociaux, mettant ainsi une pression supplémentaire sur les gouvernements pour qu'ils tiennent leurs promesses pour les enfants.

Ensemble, nous continuons de veiller à ce que les engagements pris soient tenus et de surveiller les engagements bilatéraux, qui restent menacés.